Dans le cosmos toutes choses sont interdépendantes, de sorte que le moindre de nos faits et gestes a des répercussions jusqu’aux frontières même de l’univers. La nature de ces répercussions dépend évidemment des actes eux-mêmes : s’ils sont positifs, ils agissent dans le sens de la régénération de la vie. S’ils sont négatifs dans le sens de sa destruction.

Hildegarde von Bingen

« Now in the people that were meant to be green there is no more life of any kind. There is only shriveled barrenness. The winds are burdened by the utterly awful stink of evil, selfish goings-on. Thunderstorms menace. The air belches out the filthy uncleanliness of the peoples. The earth should not be injured! The earth must not be destroyed! »

Hildegarde von Bingen